FERMER X

Patrimoine rural

Puits et four des Charretons

Puits et four des CharretonsVoir l'image en grand

Dans le coeur du hameau, un puits et un four appartenant à un propriétaire privé sont encore en place. Le puits cylindrique est "encapuchonné". Une baie avec portillon en métal en permet l'accès. Le puits est maçonné en pierres liées au mortier. L'abri du four est de plan rectangulaire, avec habitacle, ouvert en pignon. Son toit est à deux pans couvert de tuiles canal. Le four lui-même (bouche et fourneau) a fait l'objet d'un remaniement important.

Anciennes mines de fer

Il reste une entrée maçonnée avec chronogramme sur le site de la Roche (sous le château de Fallavier, concession de St-Quentin) et peut-être quelques traces sur la concession de la Fuly.

Complément historique : Si certains avancent l’idée d’une exploitation antique, c’est vers 1834 que sont découverts les gisements du secteur. En 1843-44, trois concessions sont accordées, débordant largement le territoire communal, dont l’une à Victor Frèrejean maître de forges à Pont-Evêque qui récupère le tout en quelques années ainsi que les concessions de Frontonas. Quelques particuliers sont autorisés à gratter à ciel ouvert autour de la butte de Monthion, ailleurs galeries et puits sont percés, équipés de pompes et exploitées jusque vers 1884 (La Fuly) ou 1874 (St-Quentin). Celle de la Verpillière fit l’objet de recherches mais pas plus.Il y eut jusqu’à 100 ouvriers et 16 000 tonnes de production annuelle. Les concessions sont accordées à nouveau en 1921 à la Cie des Hauts-Fourneaux de Chasse qui y renonce définitivement en 1933.

Lavoir

Lavoir du CochetVoir l'image en grand

Ce lavoir encore en eau est situé au bord de la route principale traversant le hameau. Il est abrité par une construction aux murs en pierre ouvert sur son grand côté du côté adjacent à la route. Cette construction est protégée d'un appentis couvert de tuiles canal. L'accès au lavoir se fait par une porte latérale en bois. L'unique plan de travail incliné à l'est en pierre borde la longueur des deux bacs. Dans le plus petit, l'eau s'écoule par un dauphin souligné d'un anneau métallique et installé contre le mur de l'abri. Dessous, deux traverses métalliques permettent de poser des récipients.

Four à chaux

Four à chauxVoir l'image en grand

Accoté à la pente, le four occupe une surface d’environ 5 x 6 m. Bâti en maçonnerie couverte de lauses, il dispose de deux bouches de défournement, soigneusement appareillées, prolongées de voûtes en canonnières murées à leur rencontre. Sur la face nord, la bouche en plein cintre est décentrée et une nette reprise de maçonnerie fait l’angle en continuité avec la face est, plus longue. Celle-ci ouvre par un arc segmentaire sur un passage situé environ 1 m plus bas que le sol actuel.

Cet espace est fermé d’une voûte en berceau à la naissance de laquelle règne une rangée de moellons réguliers. Une autre rangée, placée beaucoup plus bas, divise le mur ouest au-dessous d’une ouverture fortement ébrasée aujourd’hui obturée. La bouche méridionale du four qui y donne est en arc segmentaire.

Saint Quentin Fallavier
Mairie de Saint-Quentin-Fallavier
Place de l’Hôtel de Ville
38070 St Quentin Fallavier

Nos équipes vous accueillent du lundi au vendredi :
de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.

Le samedi de 9h00 à 12h00.

Tél. : 04 74 94 88 00

Suivez nous !