FERMER X

Cheminons à travers l'Histoire, du XIIIe au XVe siècle !

Samedi 20 mai de 14h à 18h30
et dimanche 21 mai de 10h à 18h30

La Municipalité  et Escossor, troupe d'évocation et de reconstitution de la vie civile et militaire du 15ème siècle, vous proposent un week-end au Château de Fallavier

  • Ateliers et démos des métiers du Moyen-Age
  • Les loups investissent le Château !
  • Jeux médiévaux et ludiques pour les enfants
  • Taverne médiévale avec buvette et restauration rapide sur place
  • Café de l'amitié dimanche 21 à 10h30

Entrée gratuite

Les loups arrivent !

 

LoupVoir l'image en grand

Au Moyen-Age, le loup était souvent associé au Diable sans doute à cause de la misère et de la calamité des IXeme et XIeme siècles (famines et maladies). Ce canidé est alors rendu responsable de bien des disparitions et agressions, comme le montre, par exemple, les légendes sur les loups tueurs d'enfants.

Cependant, cet animal est aussi considéré comme fort et intelligent. Les guerriers enviaient sa puissance et son adresse et allaient même jusqu’à recouvrir leur casque d’une tête de loup après avoir mangé leur cœur.

  • Les loups vous donne rendez-vous au Château de Fallavier ! Venez découvrir ces bêtes tant redoutées au Moyen-âge !

Soin et hygiène - les étuves

Malgré l’idée que l’on s’en fait, les chevaliers et leurs contemporains étaient propres et adeptes des étuves. Ce moment de détente et d’hygiène a perduré jusqu’au Moyen-Age.
Arnat vous contera les mille parfums, les savons et les massages que les étuviers utilisaient. Plongez dans l’intimité des gens du Moyen-Age, dans le changement des draps ainsi que dans le rituel et la hiérarchie des bains.

Les étuvesVoir l'image en grand

Frappe et change de monnaie

Homme influent qu'est le frappeur de monnaie , Tymora n’a pas son pareil pour vous narrer l’évolution des rapports monétaires. Depuis l’Empire Romain jusqu’à la Renaissance, la numismatique médiévale voit nombre de monnaies depuis le sol et le denier sous Charlemagne, sous Saint Louis apparait le tournoi avec ses subdivisions. D’or, d’argent, ou de billon, la monnaie et le droit de frappe détenu par un seigneur donne le pouvoir et la richesse. Avec ses matrices XIIIe ou XVe, Tymora donne l’ambiance d’un atelier de frappe. Ses explications, riches en précisions et en anecdotes, trouvent leur écho dans notre monde moderne.

Troupe EscossorVoir l'image en grand

Forge

Que serait une troupe sans son forgeron, réparant tantôt une arme, tantôt une écumoire, parfois même un scalpel. Latrac maitrise le feu et l’acier sur sa forge à double soufflet. Tel un titan, dans le cratère du monde, il façonne le métal pour en faire des bijoux, des armes et bien plus encore. Approchez, n’ayez aucune crainte, il vous enseignera les mystères du Damas, de la trempe et du sertissage.
Intarissable sur l’histoire du Moyen-Age et des métaux, il anime un atelier très pédagogique et très visuel.

Atelier Forge EscossorVoir l'image en grand

Cuisine

La cuisine médiévale, bien que très différente de nos jours, n’en reste pas moins raffinée, légèrement acidulée, haute en couleur et surtout non grasse. Elle fait la part belle aux sauces acides et aigres-douces additionnées de sucre ou de miel. Les épices font leur apparition très tôt dans les recettes et notamment la cannelle, le gingembre, le clou de girofle, le poivre… Anissa et Maco, nos deux « Chefs de cuisine », suivent avec précision le Mesnagier de Paris ou le Viandier de Taillevent, deux références en matière de cuisine médiévale. Ainsi, civet de lapin aux épices, porée blanche et viandes rôties garnissent les tables de la compagnie…

Atelier Cuisine EscossorVoir l'image en grand

Chirurgie et médecine

Présentation pédagogiques de divers ustensiles de chirurgie utilisés au XVe siècle par les gens pratiquant cette profession.

Voir l'image en grand

Apothicaire

Pousse-cailloux, l'apothicaire, connaît toutes les herbes médicinales que sainte Hildegarde, Galien ou Avicenne utilisaient. Grand adepte de Paracelse (médecin du XVe siècle)  il ne cesse de répéter : « Tout est toxique, rien n’est toxique, tout est question de dose ». Son officine regorge de plantes et de préparations odorantes : une pour les maux de ventre, une pour les blessures de flèches et une autre pour les mauvais sorts…

Atelier Apothicaire EscossorVoir l'image en grand

Fabrication de chaussures en cuir

Les cordonniers désignent au Moyen-Age, les artisans qui fabriquent et vendent les chaussures en cuir.

Le mot cordonnier ou « cordouanier » tire son origine de la ville de Cordoue en Espagne, particulièrement réputée pour la qualité de ses cuirs.

Fabrication de boutis

Le boutis, ou broderie emboutie, tire ses origines dans les techniques de piquage et de matelassage et fut pratiqué dans les ateliers marseillais dès le XIIIe siècle.  Cette technique a connu un grand engouement à  partir du XVe siècle, tant dans l’habillement que dans l’ameublement, au point de menacer le commerce de la soie et de la laine dans le courant du XVIIe siècle.

Le boutisVoir l'image en grand

Armes d'hast

Sous la direction du maître d’armes Corbin du Sinople, les hommes croisent le fer devant le public, maniement de l’épée mais également fauchard, lances, couteaux de brèches, etc.
Le capitaine étant le seul chef après Dieu, il délègue souvent la gestion des armes et des hommes à son sénéchal : Tymora de Loyes. En charge de 3 lances d’hommes en armes et une d’artillerie, il règne d’une main de fer.

Atelier Armes d'hastVoir l'image en grand

Tirs d’artillerie

Couleuvrines, serpentines, bombardes, veuglaires, canons, faucons… Entre 1326 et 1550 l’évolution de l’artillerie bouleverse l’art de la guerre. Détonations, bruit, fumée… le doux murmure des traits à poudre, du pierrier, et des pièces d’artillerie égayent le camp de St-Quentin-Fallavier !
Chaque pièce à son histoire, Sème-Poudre Maitre-artilleur vous contera les batailles où l’artillerie fit fuir l’ennemi. Il saura vous expliquer comment, par le mélange subtil du charbon de bois, du soufre et du salpêtre il obtient la poudre noire et la secrète préparation pour la faire exploser.

Localiser le Château de Fallavier

Saint Quentin Fallavier
Mairie de Saint-Quentin-Fallavier
Place de l’Hôtel de Ville
38070 St Quentin Fallavier

Nos équipes vous accueillent du lundi au vendredi :
de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.

Le samedi de 9h00 à 12h00.

Tél. : 04 74 94 88 00

Suivez nous !