Menu Contenu
Saint Quentin Fallavier
Recherche
Menu

Services

Plan Local d'Urbanisme

Plan Local d'Urbanisme

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est un document de planification de l’urbanisme qui réglemente les constructions avec des règles applicables sur le territoire d’une Commune ou d’une Intercommunalité. Le PLU succède au Plan d’Occupation des Sols (POS) qui réglemente les conditions d’occupation et d’utilisation des sols.

Les grandes orientations du PLU

Le Plan Local d’Urbanisme, est introduit par la loi Solidarité et Renouvellements Urbains (SRU) et se compose :

1) D'un rapport de présentation, que vous pouvez télécharger directement en ligne :

2) D'un Projet d’Aménagement de Développement Durable (PADD), qui présente le projet d’urbanisme de la Commune et définit les orientations générales d’aménagement et d’urbanisme. Le PADD fait également apparaitre les enjeux fonciers.
Téléchargez le PADD.


3) Des plans orientations d'aménagement propres à certains quartiers ou secteurs

4) Du règlement, qui délimite les zones urbaines, les zones à urbaniser, les zones agricoles, les zones naturelles/forestières et fixent les règles générales et les servitudes des sols.


5) Les plans par secteur nord/sud des contraintes pipelines

L’ensemble de ces documents s’impose en termes de conformité. Les orientations et le règlement doivent être cohérent avec le Projet d’Aménagement de Développement Durable (PADD), mais le PADD n’est pas directement opposable aux demandes d’autorisation d’urbanisme.

 

Le PLU du secteur nord

Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Saint-Quentin-Fallavier, a été approuvé le 1er février 2010, et a fait l'objet depuis de plusieurs modifications. Toutefois, pour s’adapter au nouveau contexte de la commune et au cadre législatif les élus St-Quentinois ont prescrits par une délibération prise le 19 janvier 2015, la révision générale du PLU.

 

Le développement urbain

La vocation économique du secteur est de mener à bien le développement urbain, de valoriser et organiser les déplacements en assurant une complémentarité des modes de transport. Elle s’attelle aussi à la qualité architecturale des constructions et de leurs abords.

La gestion de l’évolution des zones d’habitats a pour objectifs de préserver les espaces-tampons et de gérer l’évolution du bâti existant avec la hiérarchisation et l’identification des artère principales de circulation (RD1006, RD75, VP1) qui concernent l’entrée de la Ville et le doublement des voies en prévision de la création de voiries nouvelles assurant le bouclage du réseau et la desserte des zones destinées à être urbanisées.

 

Paysage

La mise en œuvre du plan paysage et d’aménagement de la RD1006 ou «Allée du Domaine» comportent le doublement des voies, l’alignement des arbres, et les reculs de bâtiments industriels.

La poursuite de l’aménagement paysager des voiries principales de la RD75 et VP1 avec :

  • L'alignement d’arbres, bosquets, végétalisation des bas-côtés
  • L’éclairage public, signalétique des cheminements piétons et cycles etc…

 

Le PLU du secteur sud

Le PLU du secteur Sud se concentre sur le repositionnement du développement urbain au vue du Plan d’Exposition au Bruit (PEB), et à la préservation des équilibres avec des espaces naturels et agricoles.

 

Développement urbain

  • Un développement à privilégier en dehors de la zone C du PEB
  • Un développement limité pour les pôles bâtis éloignés du centre-ville


Paysage

Le PLU du secteur sud comprend la valorisation de l’Espace Naturel de Fallavier avec la Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP), qui retranscrit l’objectif paysager et l’espace naturel de loisir. Également la préservation de l’identité architecturale des hameaux de la Fessy et de Montjay.


Environnement

  • La prise en compte des risques naturels et technologiques, des ruisseaux et des corridors biologiques
  • La protection de la zone humide de la Centigonnière


Agriculture

La protection et la préservation des grandes entités agricoles en respectant les engagements pris lors du remembrement ainsi que la préservation réciproque des abords des bâtiments abritant du bétail.